Faire le bon choix en matière d’accompagnement sur vos projets en VAE ?

Icon durée de l'accompagnement en vae

Icon durée de l'accompagnement en vaeIcon durée de l'accompagnement en vaeTemps de lecture: 7min 30sec 

Résumé :En qualité de client, de bénéficiaire, comment éviter de « se planter » sur le choix de l’accompagnateur(rice), de l’organisme en VAE ? Dans cet article, nous proposons quelques points de repères et affirmons à cette occasion que la certification Qualiopi des organismes sur les actions en VAE ne suffit pas à garantir une qualité d’accompagnement.

Faire le choix de l’accompagnement en VAE permet NORMALEMENT d’améliorer les chances de réussite dans un parcours que nous savons difficile. Cette démarche exige également de la part du candidat, du client la mobilisation de ressources financières plus ou moins conséquentes. Ce qui est visé, c’est un gain de temps, d’efficacité et aussi une forme de sécurité dans la conduite du projet.

Aujourd’hui, bien que la certification Qualiopi soit passée par là, un peu comme pour les accompagnements en bilan de compétences, les offres de services sont pléthores et leurs qualités diverses et variées. Les « promesses » faites par les opérateurs (centre, consultant, accompagnateur en VAE) peuvent être des plus séduisantes :  « Taux de réussite 90% », « Obtenez votre diplôme », « Les accompagnateurs sont des personnes expertes »,…

Alors comment s’y retrouver lorsque l’on est un particulier ou une entreprise ?

Rappel sur ce qu’est la VAE et l’accompagnement en VAE en particulier

La VAE est une modalité spécifique d’obtention d’une certification. Elle permet l’obtention, sur la base des acquis de l’expérience, de certifications professionnelles par l’évaluation d’un jury.

La définition minimale de l’accompagnement en VAE serait qu’il s’agit d’une aide méthodologique à la description des activités et de l’expérience du candidat correspondant aux exigences du référentiel de la certification visée, à la formalisation de son dossier de validation, à la préparation de l’entretien avec le jury et le cas échéant à la mise en situation professionnelle.

L’identification de besoins d’accompagnement en VAE

Si un particulier, une entreprise envisage l’accompagnement via un professionnel, c’est bien qu’il fait l’hypothèse qu’il en aurait besoin dans la conduite du projet en VAE. A tort ou à raison, il perçoit qu’une aide lui serait utile. Les candidats que nous avons rencontrés, bien qu’ils ne l’expriment pas spécifiquement avec ses mots, recherchent tout d’abord à monter en compétences sur l’élaboration de leur livret de validation, à être rassurés sur leur prestation lors de l’entretien avec le jury. Les entreprises, associations avec lesquelles nous avons coopéré, recherchent en général des solutions en vue de la réussite de leurs salariés.

La recherche du prestataire en VAE

Dès que le choix de l’accompagnement est acté, débute alors pour l’entreprise, le particulier un travail de recherche de l’opérateur via son réseau, les réseaux sociaux, Internet, …

A cette étape, les particuliers ont des procédés singuliers. Certains se positionnent directement vers des prestataires (habilités ?!) historiquement rattachés aux valideurs, certificateurs. Nous retrouvons ici les personnes qui imaginent qu’ils ne peuvent être accompagnés que par des organismes publics. Celles-ci ne prennent pas en compte que l’accompagnement est une prestation facultative, ouverte aussi sur les organismes privés.

 D’autres candidats paraissent attentifs à certains critères de choix tels que :

  • Le positionnement de l’organisme sur les moteurs de recherche,
  • La proximité géographique avec le futur prestataire,
  • Le référencement de l’organisme sur MONCOMPTE FORMATION,
  • Le coût de la prestation,
  • Les recommandations de leurs réseaux professionnels, amicaux, ..

Le contact avec le(s) prestataire(s) en VAE pressenti(s)

A ce stade de la démarche, le particulier, l’entreprise est en contact avec un ou plusieurs organismes, l’accompagnateur(trice.) Nous proposons d’apprécier les éléments suivants ainsi, se faire une idée de la nature de l’offre :

  1. La prestation proposée se déroule-t-elle en présentiel, distanciel ou les 2 ?
  2. Est-elle individuelle, collective ou les 2 ?
  3. Les horaires proposés sont fixes, adaptés au candidat ou mixtes ?
  4. L’organisme est-il certifié Qualiopi sur les actions de VAE ? (Permettant l’éligibilité de l’organisme au catalogue CPF)

A ce stade, le particulier, l’entreprise a obtenu des informations sur les modalités d’organisation. Ce faisant, des différences tarifaires significatives peuvent déjà apparaitre entre les divers organismes. En effet, bénéficier d’un accompagnement collectif n’implique pas les mêmes coûts et n’apporte pas le même intérêt qu’un accompagnement individuel.

Par ailleurs, à ce stade, le particulier, l’entreprise n’a pas encore la garantie qu’il (elle) bénéficiera (ou fera bénéficier) d’un contenu et d’un processus d’accompagnement de qualité soit, répondant à des réels et singuliers besoins et objectifs d’un candidat.

Le processus d’accompagnement proposé par l’organisme

etape accompagnement vae

A l’occasion d’un entretien d’information (gratuit et sans engagement) avec un professionnel, le particulier (candidat en VAE), l’entreprise a l’occasion d’évaluer le processus, le contenu de l’accompagnement proposé par l’organisme. Nous proposons d’apprécier les éléments suivants ainsi se faire une idée de la qualité de l’offre de service :

  1. Quel est le programme proposé ?
  2. Quelles sont les techniques utilisées ? Les ressources pédagogiques disponibles ?
  3. Quels sont les approches méthodologiques mobilisées ?
  4. Quel est le parcours professionnel et de formation de l’accompagnateur(rice), du consultant(e) ?
  5. D’où les accompagnants (conseillers, accompagnateurs, consultants, …) puisent ils leurs compétences et connaissances relatives à l’analyse des référentiels métiers et certifications ?
  6. Les accompagnants font-ils références à une charte éthique et déontologique ?
  7. Au cours de l’entretien d’information, l’organisme a-t-il procédé à l’évaluation des réels besoins d’accompagnement ?
  8. L’organisme propose-t-il un suivi (entretien post-jury notamment) ?

La relation accompagné/accompagnant

Au-delà du contact, de l’échange que le candidat va avoir avec celui ou celle pressenti pour l’accompagner, c’est aussi l’établissement de la relation, du lien qui va s’opérer (ou pas) au cours de l’entretien d’information. A ce stade, les postures mobilisées par l’accompagnant dans le temps de la première rencontre devraient apporter au candidat, au dirigeant les informations les plus utiles pour la prise de décision. Nous proposons d’apprécier les éléments suivants ainsi se faire une idée de la qualité de la relation à laquelle le candidat pourra s’attendre :

  1. Le candidat a l’impression qu’il sait davantage que l’accompagnant sur le métier, la profession visée ?
  2. Le candidat a le sentiment d’être réellement écouté à l’occasion de ce moment de l’entretien préalable ?
  3. Le candidat se sent co-responsable du projet d’accompagnement ?
  4. Le candidat se sent libre de s’exprimer ?
  5. Le candidat se sent suffisamment en sécurité pour accepter d’être poussé dans l’inconnu de l’exercice VAE notamment autour de l’analyse de l’activité ?

Conclusion : Nature, contenu de l’offre et qualité du processus sont des éléments clés pour une prise de décision en vue d’un accompagnement avec un organisme. Par ailleurs, si les réponses aux 5 dernières questions sont affirmatives alors nous pouvons faire l’hypothèse d’un réel gage de qualité sur la prestation à venir.

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.